Wolf and Dragon

Le pays du Fantasy!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Frère et soeur. (One-Shot)

Aller en bas 
AuteurMessage
Chimère Noire
Modératrice
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 263
Age : 25
Localisation : Dans une grotte obscure, attendant la nuit pour chasser...
Avertissements : 0/3
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Frère et soeur. (One-Shot)   Dim 9 Déc - 15:05

Au-delà des mers qui bordaient Hoenn, une île, isolée dans l’océan. Elle n’avait rien d’extraordinaire : elle n’était ni grande ni petite, ne possédait pas de montagnes, … Juste quelques collines et falaises, ainsi qu’une petite forêt. Au centre de celle-ci, une clairière avec une pierre où était inscrit d’étranges symboles.
Sur une falaise, où venaient mourir les vagues, deux créatures, ressemblants à des dragons. Elles regardaient le soleil rouge sang se coucher sur une mer calme après des journées de tempête. La plus grande était bleu mer et blanc assez sombre, avec un triangle bordé de rouge clair sur le poitrail. La seconde était rouge clair et blanc neige, avec un triangle bordé de bleu mer au même endroit que l’autre créature. Le plus petit dragon prit la parole.
« Dis-moi, grand frère, quand sortirons-nous de notre île ?
Le dragon sourit. D’habitude, il répondait toujours la même chose :
-Bientôt, petite sœur, bientôt. Il faut que tu te renforces davantage. Sur les autres terres, invisibles d’ici, les Pokémon n’hésiteront pas à nous attaquer. Mais nous y irons, Latias, nous y irons…
Mais cette fois-ci, il y eut une variante :
-Tu as réussi à maîtriser une grande variété d’attaque. Tu ne maîtrises pas tout à fait ta botte secrète, mais il te faut autre chose que des arbres pour t’entraîner. Demain, petite sœur, demain.
Latias était folle de joie. Elle commença une espèce de danse autour de son frère, sous le ciel que les étoiles commençaient à perler.

Le frère et la sœur parvinrent enfin à Hoenn. Ils étaient partis à l’aube et, grâce à leur vitesse, étaient arrivés un peu avant que le soleil ne soit à son zénith.
Latias était émerveillée. A chaque fois qu’elle voyait quelque chose de nouveau, elle demandait à son frère de quoi il s’agissait. A sa grande surprise, aucun Pokémon ne semblait vouloir combattre. Ils étaient plutôt étonnés.
Tout d’un coup, le dragon bleu redressa la tête, les yeux inquiets. Sa sœur s’inquiéta à son tour.
-Que se passe-t-il, Latios ?
Il ne lui répondit pas, les oreilles aux aguets. Soudain, il se rua dans un buisson, et se plaqua au sol.
-Cache-toi, petite sœur, vite !
La dragonne rouge ne comprit pas. Mais, quand elle voulut imiter Latios, un être étrange apparut. Latias se retourna, et observa le nouveau venu avec étonnement. Il était bipède, et semblait porter plusieurs peaux sur lui. Au niveau de ses hanches, d’étranges sphères rouges et blanches. De plus, le haut de sa tête était brun, comme la terre.
Il ouvrit des yeux ronds quand il vit le Pokémon rouge. Aussitôt, il prit l’une des balles.
-Je n’aurais jamais cru que cela m’arriverais un jour ! Un Pokémon extrêmement rare tout près de Poivresel ! Foi de Thomas, je vais te capturer ! Jungko, à toi !
Un drôle de lézard vert apparut. Lui aussi marchait sur ses pattes arrières. Son corps fin, que terminait une queue feuillue, laissait penser à une grande rapidité dans ses coups. Des feuilles tranchantes sortaient de ses bras, terminés par trois griffes crochues, et son dos était couronné de six boules de pollen. La bande rosâtre sur son ventre vira au rouge en voyant Latias, et son regard jaune se fit méchant.
-Allez mon vieux ! On commence en douceur ! Grincement suivi de Queue de Fer !
Le Pokémon plante poussa un horrible cri qui figea Latias, terrorisée. Puis, avec une vitesse incroyable, il s’approcha d’elle, la queue brillante, et sauta pour se donner plus de puissance. Heureusement pour elle, Latias se ressaisit au dernier moment, juste à temps pour éviter l’attaque. Elle répliqua immédiatement avec Dracosoufle, mais le Pokémon Forêt esquiva d’un bond habile. Il voulut lui infliger Mitra-Poing, mais la dragonne le déconcentra d’un coup de Tourniquet, avant de foncer sur lui pour une attaque Aéropique qui fit mouche.
Latios observait le combat, anxieux et fier. Anxieux car il aurait bien aimé aider sa sœur pour son premier vrai combat, mais la Loi des Pokémon le lui en empêchait. En effet, lorsque deux Pokémon faisaient un combat, aucun autre n’avait le droit de s’en mêler. Pourtant, les Hommes ne respectaient pas toujours cette règle. Fier, car c’était grâce à lui que Latias se débrouillait aussi bien. Mais, elle n’était pas encore habituée à mener d’aussi long combat…
Et en effet, les deux Pokémon s’accordèrent une trêve. Jungko souffrait de la précédente attaque de Latias, mais cette dernière commençait à fatiguer à la longue.
-Les Pokémon comme toi méritent bien leur nom de légendes… murmura Thomas
Le Pokémon Eon pencha la tête sur le côté, incrédule.
-Enfin bon, l’échauffement est terminé. On va passer aux choses sérieuses. Jungko !
Il se redressa. Toute trace de fatigue avait disparut.
-Combine Vive-Attaque avec Taillade !
Le lézard vert fonça sur Latias, les griffes blanches, et une traînée de la même couleur derrière lui. La dragonne voulut faire Plénitude pour gagner en attaque et en défense, mais elle jugea que son adversaire arrivait trop vite. Elle s’éleva dans les airs, pour s’accorder un moment de réflexion. Mais, cela ne suffit pas à Jungko pour arrêter son attaque. Il sauta d’arbre en arbre, jusqu’à se trouver à la hauteur de la femelle. Au moment où il allait la frapper, la solution lui vint. Elle se concentra, et une barrière bleutée apparut autour d’elle. La Protection projeta Jungko contre un arbre. Le frère de Latias poussa un soupir de soulagement. Sa sœur n’était pas encore vaincue. Il lui souffla :
-Essaye de lancer ta botte secrète, tant qu’il est affaibli !
Latias hocha légèrement de la tête, pour lui dire qu’elle avait entendu. Elle mit ses pattes avants devant elle, et se concentra à nouveau. Une boule d’énergie pure se forma, mais elle disparut quelques instants plus tard. Le dragon bleu soupira. Soudain, la femelle sentit une présence derrière elle. Pourtant, Jungko était devant elle. La dragonne se retourna, pour voir le lézard lui infliger Tranche-Nuit. Il avait sacrifié une partie de ses forces pour tromper la vigilance de Latias avec un clone ! Et il revint sur elle plusieurs fois, les Taillade de plus en plus tranchantes et de plus en plus rapides…
A la fin, Thomas fit disparaître son Pokémon du terrain, une Latias en piteux état devant lui. Il prit une autre sphère, violette et mauve, avec un M blanc dessus.
-Tu es à moi.
Il la lança. A ce moment là, Latios sortit des buissons, poussa sa sœur dans les fourrés. Il se fit toucher par la balle. Le Pokémon Eon sourit.
-Voilà pourquoi je ne voulais pas que nous partions trop tôt, petite sœur…
La sphère s’ouvrit, et le dragon bleu fut aspiré à l’intérieur par une lumière blanche. Latias était bouche bée. Son frère se tenait là quelques instants auparavant, mais il avait disparut !
-Latios ? souffla-t-elle.
Mais personne ne lui répondit. En revanche, l’Homme avait récupéré la balle, fier.
-Quand je raconterais ça au Fan Club… Tiens, je vais y aller tout de suite ! Xatu, go ! Téléport au Fan Club de Nénucrique !
Un drôle d’oiseau apparut. Il était vert, les ailes blanches et terminées par du rouge et noir. D’étranges signes ornaient son corps. Il déploya ses ailes, une lumière blanche émana de lui et de Thomas, et ils disparurent.

Latias était épuisée, à cause de ses blessures et de sa tristesse. De nombreux Pokémon tentaient de la consoler mais en vain. Tout d’un coup, un Posipi arriva en trombe, paniqué. Il dit quelque chose aux autres Pokémon que la dragonne n’entendit pas. Tous s’enfuirent, la laissant seule. Elle baissa la tête quand elle s’en rendit compte. Les larmes perlèrent à nouveau sur son corps rouge et blanc. C’est alors qu’elle entendit quelqu’un arriver, mais elle voyait flou. Il lui semblait que c’était un bipède, comme celui qui lui avait enlevé son frère. Mais, celui-ci avait une sorte de crinière d’or, de la même couleur que le sable. Tout à coup, tout devint noir.

_________________
La chimère noire de l'ombre a encore frappé...


Dernière édition par Chimère Noire le Ven 4 Avr - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère Noire
Modératrice
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 263
Age : 25
Localisation : Dans une grotte obscure, attendant la nuit pour chasser...
Avertissements : 0/3
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Frère et soeur. (One-Shot)   Dim 9 Déc - 15:06

Quand la dragonne se réveilla, elle n’était plus dans la forêt. Le décor avait totalement changé. Des murs lisses et unis avaient remplacé les arbres rugueux et bicolores. La dragonne releva la tête. Elle était couchée sur une table, et des capteurs reliaient son corps à une étrange machine.
L’un des murs n’était pas comme les autres. Il était transparent, et on pouvait voir au dehors. Latias s’intéressa au paysage. Il faisait nuit. Elle devait être sur une colline, car elle avait une vue panoramique du lieu. Au-delà de ce mur, une forêt de béton noir et de lumières. Encore plus loin, des plages de sable, ainsi que la mer, entièrement noire à part les taches blanches de la Lune et des étoiles. Sur un côté, aussi, il y avait une tour qui projetait de la lumière vers la mer.
-Ca ressemble à notre île… Sauf qu’il n’y a pas cette drôle de forêt noire ! pensa Latias.
Elle s’intéressa à la pièce où elle se trouvait. La machine grise faisait de petits bruits, et des lumières s’allumaient parfois. De plus, quand la dragonne rouge tenta de se défaire des capteurs, elle émit des bruits aigus qui firent peur à Latias. A part ça, il n’y avait rien d’autre, et le Pokémon Eon recommençait à sentir de la fatigue. Elle allait s’endormir, quand…
-Latias… fit une voix lointaine dans sa tête.
Surprise, la femelle resta éveillée.
-Cette voix…
-Latias… Recommença la voix, plus forte.
-Gr… Grand frère ? Demanda Latias à voix basse.
-Oui.
-Mais… où es-tu ? Je ne te vois pas !
-C’est normal, nous ne sommes pas au même endroit. Mais, je peux te parler par télépathie.
-Où es-tu ? Répéta la dragonne.
-Je ne sais pas trop… Ca ressemble à chez nous…
-De là où je suis aussi ! Nous ne sommes peut-être pas très loin l’un de l’autre!
La dragonne rouge eut l’impression d’entendre son frère soupirer.
-Cela m’étonnerait, petite sœur… Mais, nous allons voir si nous sommes au même endroit. Ferme les yeux.
Latias s’exécuta.
-Maintenant, rouvre-les.
Elle obéit. Ses yeux d’ambre étaient bleu ciel maintenant. La dragonne poussa un cri de surprise. Le décor avait une fois de plus changé ! Il ressemblait à celui d’avant, mais la forêt de béton était encore plus étendue, plus haute, et il y avait de nombreuses falaises.
-Mais qu… ? Comment est-ce que… ?
-Tu ne te rappelles pas, petite sœur ? Réfléchis, rappelle-toi de ce que je t’ai appris. Cela ne te rappelle rien ?
Latias demeura silencieuse un instant, avant de répondre.
-La Vision Partagée ?
-Exactement. Maintenant, dis-moi. Est-ce que ça ressemble au lieu où tu es ?
-Non… Alors ça veut dire…
-Que nous ne sommes pas au même endroit, oui.
-Mais… Nous nous retrouverons, n’est-ce pas Latios ?
-Qui sait, petite sœur, qui sait…
Latias entendit du bruit, et fut obligée de rompre la Vision. Ses yeux redevinrent comme avant, couleur ambre. Elle voulut reparler à son frère, mais celui-ci était parti. Deux bipèdes entrèrent. L’un avait une drôle de peau blanche, avec du rose sur sa tête, l’autre ressemblait au bipède que la dragonne avait vu avant de s’évanouir. L’Homme avec du rose parla.
-Elle s’est réveillée. Tu as eu de la chance de l’avoir trouvée ! Sinon, elle serait probablement morte à l’heure qu’il est.
-Oui, mais grâce à ça, j’ai put la capturer. Et, c’est surtout mon Braségali qu’il faut remercier ! Sans lui, jamais je ne l’aurais découverte.
-Tu peux la reprendre, maintenant. Elle a suffisamment retrouvé de forces pour partir.
-Oui…
La bipède avec la crinière d’or s’approcha de Latias, une balle à la main. La même que celle qui avait emporté son frère. Tout d’un coup, la colère s’empara du Pokémon Eon. Elle lança un Dracosoufle, qui n’atteint pas sa cible.
-Allons, calme-toi ! Je ne vais pas te faire de mal !
Mais la femelle ne voulait rien entendre. Les deux Femmes évitèrent de justesse une Vague Psy.
-Bon, très bien ! Tu ne me laisses pas le choix ! Go, Tropius !
Un Pokémon semblable à un diplodocus sortit. Son corps était marron, parfois recouvert de feuilles géantes. Des ailes en forme de feuilles sortaient de son dos, et il avait des fruits sous sa tête.
-Doux Parfum !
Le Pokémon plante battit très légèrement des ailes, et un petit parfum envahi aussitôt la pièce. Latias se détendit, et l’Humaine en profita pour la rentrer dans sa sphère.

Le combat faisait rage dans l’arène. Il fallait dire qu’il s’agissait de la finale de la Ligue Hoenn.
-Jungko, Lance-Soleil !
-Braségali, Déflagration !
Les deux attaques furent lancées en même temps, et atteignirent leur cible au même moment. La foule était stupéfaite, car les deux adversaires s’écroulèrent d’un même mouvement.
-C’est extraordinaire, mesdames et messieurs ! hurla le speaker. Braségali et Jungko sont tombés KO en même temps ! Et il ne reste plus qu’un seul Pokémon à chacun des deux concurrents !
Le lézard des plantes et le coq de feu rentrèrent dans leur balle respective. Puis, le dresseur du Jungko prit une autre sphère, plus grosse et plus colorée que les autres.
-Tu risques d’être surprise en voyant mon Pokémon.. En plus d’être rare, il n’a jamais perdu une seule fois !
La dresseuse au Braségali sourit, et prit une autre sphère, identique à celle que tenait l’autre dresseur.
-Et bien, ce match va être très intense, je pense, car mon Pokémon aussi est très rare et très puissant. A toi !
-Go !
Ils envoyèrent leur Pokémon, qui apparurent en même temps dans un éclair blanc. La foule retint son souffle. Les deux Pokémon étaient quasiment identiques ! Seul leur taille et leur couleur variaient.
-Non… C… C’est incroyable… bégaya le speaker.
Les deux adversaires ouvrirent les yeux, et se figèrent. Tous les deux étaient des dragons, mais l’un était plus grand que l’autre. Le plus grand était bleu mer et blanc un peu foncé, le deuxième rouge clair et blanc neige. Ce fut le deuxième dragon qui prit la parole.
-Est-ce vraiment toi ?
-Je pourrais te retourner la question. Mais, il me semble bien que oui.
-Il n’y a qu’une seule façon d’en avoir le cœur net.
Le dragon bleu acquiesça. Les deux Pokémon fermèrent leurs yeux, puis les rouvrirent. Ils étaient à présent de couleur bleu ciel. La dragonne rouge eut l’impression de changer de point de vue. Elle était toujours dans l’arène, mais celle-ci semblait inversée. Et devant elle, se tenait… Elle-même ! La dragonne poussa un petit cri de stupéfaction, et la Vision prit fin. Les deux dragons se ruèrent l’un sur l’autre et, au grand étonnement du public et de leurs dresseurs, se serrèrent dans leurs pattes.
-Oh, grand frère ! J’ai cru ne jamais te revoir!
La dragonne avait les larmes aux yeux.
-Allons. Ne pleure pas, petite sœur. Plus rien ne nous séparera désormais.
Mais, leurs dresseurs ne semblaient pas du même avis.
-Latios ! Qu’est-ce que tu fabriques ? Eh ! Mais… Je le reconnais ce Pokémon ! C’est celui que Jungko avait battu, il y a quelques années ! Cette fois-ci, tu ne t’échapperas pas ! Allez Latios ! Ball’Ombre !
-Latias ! Ne te laisse pas faire ! Eco-Sphère !
Mais les deux Pokémon refusèrent d’obéir. Ils se tournèrent le dos, pour faire face à leur dresseur.
-Quoi ?! Mais enfin, Latias…
-Latios ! Bon, très bien ! Tu l’auras voulut !
Le dresseur du dragon prit une autre balle, et la lança. Un svelte chien noir et rouge en sortit. Des cornes blanches sortaient de sa tête, et des os lui ornaient le corps. Sa queue se terminait par une pointe, comme celle des diables. Le Pokémon hurla.
-Démolosse ! Fais-le obéir avec Lance-Flamme !
Le chien ouvrit sa gueule d’où sortit un déluge de feu. Latios s’apprêtait à y faire face, mais une aura bleue entoura les flammes, et les renvoyèrent sur leur propriétaire. Stupéfait, le Pokémon Eon se retourna. C’était sa sœur qui avait lancé cette attaque.
-Tu as fait d’énormes progrès depuis la dernière fois, petite sœur !
-Tu n’as encore rien vu !
-Latias ! Attention !
Démolosse avait évité l’attaque, et lançait à présent des Ball’Ombre. Latios se jeta devant sa sœur, et utilisa Mur Lumière. Les balles ténébreuses s’y heurtèrent, puis se dissipèrent sans leur faire le moindre mal. De plus, une sérieuse Vibraqua infligée par la dragonne affaibli le chien démoniaque.
-Tu vas voir…
Le dresseur de Latios et de Démolosse lança un autre Pokémon. Il s’agissait cette fois-ci d’un Pokémon préhistorique marron, avec des faux à la place des mains !
-Kabutops, Danse-Lames, Tour Rapide et Tranche !
L’étrange Pokémon fit une espèce de danse, tourna sur lui-même, et fit luire ses lames. Il s’approchait à grande vitesse, mais la Cage-Eclair de Latios le paralysa. Celui-ci se tourna vers sa sœur.
-Connais-tu ta botte secrète, maintenant ?
-Oui ! J’en ai même deux !
-Tout comme moi !
Latias se concentra sur ses pattes avants. De l’énergie pure apparut, et forma une sphère blanche. La dragonne la lança. Son frère sourit.
-Enfin, tu connais Ball’Brume ! Regarde-moi aussi !
Le dragon bleu se concentra, et une lueur blanche émana de lui. Elle s’intensifia, et aveugla les Pokémon du dresseur de Latios.
-C’était… Lumi-Eclat ?
-En effet. Et maintenant petite sœur…
-Le coup spécial des dragons.
-Dracochoc ! s’écrièrent les deux légendaires.
Une onde d’énergie partit d’eux et toucha le chien démon ainsi que le Pokémon préhistorique. Ils tombèrent assommés, à la joie de Latios et Latias.
-Comment as-tu pu me faire ça… Latios ! Tu vas payer pour cet affront ! Go !
Le dresseur fit apparaître son Jungko, son Xatu et un autre Pokémon, fait de métal, avec trois corps, des aimants et des vis. Les deux autres Pokémon se relevèrent, furieux. D’un commun accord, les deux dragons se mirent en position face aux autres Pokémon, mais avant qu’ils n’aient put lancer la moindre attaque, un Braségali, un Tropius, une méduse bleue avec de nombreuses tentacules, un Pokémon jaune avec une énorme mâchoire noire partant de sa tête et une grosse souris orangée avec une queue jaune en éclair apparurent dans des éclairs de lumière blanche, et s’interposèrent. Latias se retourna. Ces Pokémon appartenaient à sa dresseuse. Cette dernière prit la parole.
-Ca suffit ! Tu ne vois donc pas qu’ils se connaissent ? Tu ne penses donc qu’à la victoire ? Obliger ton Pokémon à obéir en te servant d’un autre n’est pas une solution ! Pire, c’est un acte abominable !
-Ah oui ? Et qu’est-ce que tu comptes faire, toi ?
-C’est très simple ! Latias, reviens !
La dragonne se figea, et fut aspirée dans sa sphère par un éclair rouge. Sa dresseuse la fit réapparaître, sortant cette fois-ci non pas avec une lumière blanche, mais verte. Le dresseur de Latios était sidéré, de même que les deux Pokémon Eon.
-Tu… Tu l’as…
-Relâchée, oui. C’est la seule solution. Ils ne se battront jamais l’un contre l’autre. Tu ferais mieux de faire pareil, indiqua la dresseuse au Braségali.
Le dresseur du Jungko grommela des paroles inaudibles, puis relâcha lui aussi son Pokémon légendaire. Aussitôt sortit, Latios s’envola haut dans le ciel, s’arrêta, et regarda sa sœur.
-Viens, petite sœur ! Nous n’avons plus rien à faire ici ! lui dit-il par télépathie.
-Non. Attends un instant. Je dois faire quelque chose avant de partir…
La dragonne rouge s’approcha de son ancienne dresseuse. Elle mit sa tête contre son buste, et l’Humaine lui caressa la tête pour la dernière fois.
-Merci Latias… Merci pour tout ce que tu m’as permis d’accomplir… Jamais je ne serai arrivée ici sans toi… Prends soin de toi.
Latias hocha la tête, puis s’éleva lentement dans les airs pour rejoindre son frère. Elle regarda une dernière fois derrière elle, puis ils partirent à toute vitesse rejoindre leur île.

Au-delà des mers qui bordaient Hoenn, une île, isolée dans l’océan. Elle n’avait rien d’extraordinaire : elle n’était ni grande ni petite, ne possédait pas de montagnes, … Juste quelques collines et falaises, ainsi qu’une petite forêt. Au centre de celle-ci, une clairière avec une pierre où était inscrit d’étranges symboles.
Sur une falaise, où venaient mourir les vagues, deux créatures, ressemblants à des dragons. Elles regardaient le soleil rouge sang se coucher sur une mer calme après des journées de tempête. La plus grande était rouge clair et blanc neige, avec un triangle bordé de bleu mer sur le poitrail. La seconde était bleu mer et blanc assez sombre, avec un triangle bordé de rouge clair au même endroit que l’autre créature. Le plus petit dragon prit la parole.
-Dis-moi, grande sœur, quand sortirons-nous de notre île ?
La dragonne sourit.
-Bientôt, petit frère, bientôt… »

FIN

_________________
La chimère noire de l'ombre a encore frappé...


Dernière édition par Chimère Noire le Ven 4 Avr - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night Dragoon
Fée
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 128
Age : 24
Localisation : En pleine contemplation des astres sur une montagne.
Avertissements : 0/3
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Frère et soeur. (One-Shot)   Mer 12 Déc - 16:01

Magnifique tout simplement!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sasa0808
Modératrice
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 396
Age : 23
Localisation : Retourne-toi ...
Avertissements : Kroooooh !
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Frère et soeur. (One-Shot)   Mer 12 Déc - 16:48

J'ai adoré ! Bravo pour ce one-shot, il est super. Et si c'est ton premier one-shot, un énorme bravo !
Super ton style chimère =3

_________________

"Ou es-tu ? Ne t'inquiète pas, je finirai par te trouver !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimère Noire
Modératrice
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 263
Age : 25
Localisation : Dans une grotte obscure, attendant la nuit pour chasser...
Avertissements : 0/3
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Frère et soeur. (One-Shot)   Mer 12 Déc - 18:32

Merci! En réalité, il s'agit de mon deuxième. Mais, le premier était plutôt un poème...

_________________
La chimère noire de l'ombre a encore frappé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frère et soeur. (One-Shot)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frère et soeur. (One-Shot)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traduction d'un tatouage en latin "Une soeur, un frère pour toujours"
» Bienvenue frère ou soeur GASPARINI
» Ames-soeurs, Familles d'âmes, etc
» Le DSE, la bourse ... Kezako ?
» PEGASE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf and Dragon :: Divers :: Fanfics générales-
Sauter vers: